La traite humaine

La traite humaine est un système de violence, d’exploitation et d’inégalité, qui ravage tous les pays du monde et qui doit être combattue et abolie. Réduire un être humain à l’esclavage et le traiter comme un objet sans droit ni dignité est l’une des pires souffrances que l’on peut lui infliger. Si nous souhaitons abolir la traite humaine, nous devons nous occuper de ses racines, que sont l’ignorance de la société et l’impunité des personnes qui en retirent un profit (les proxénètes notamment) ou qui en utilisent les services (les clients). L’association Perla lutte contre toutes les formes de traite humaine (travail forcé, trafic d’organes, etc) mais sa priorité actuelle est l’exploitation sexuelle.

La prostitution est-elle un choix?

Pour certains, ce mot évoque un métier que des femmes décomplexées adoptent par choix. La réalité c’est que la prostitution est le résultat d’un manque de choix parmi les personnes les plus vulnérables.

La plupart des femmes qui se prostituent ont un historique d’abus sexuels, de privation, de marginalisation et d’autres problèmes sous-jacents. Les études se rejoignent pour constater que 60% à 90% des personnes prostituées ont été victimes d’abus sexuels dans leur enfance ou dans leur adolescence. Plus des deux tiers des personnes prostituées souffrent de syndromes post-traumatiques à des niveaux équivalents à ceux des vétérans de guerre ou de survivants de la torture. Le fait que la personne qui se prostitue affirme le faire par son propre choix n’est pas déterminant, un libre choix étant invérifiable en raison des nombreuses pressions qui existent sur elles. De plus, lorsqu’on leur pose la question, 9 personnes sur 10 souhaitent quitter la prostitution si on leur en donne la possibilité.

Le besoin désespéré d’argent pour survivre est un facteur courant les poussant à se prostituer, bien que les faits nous indiquent que quasiment aucune d’entre elles ne sortent finalement de la pauvreté. En effet, les véritables profiteurs de cet argent sont les trafiquants, les proxénètes et autres criminels.

La prostitution est-elle un choix?

Pour certains, ce mot évoque un métier que des femmes décomplexées adoptent par choix. La réalité c’est que la prostitution est le résultat d’un manque de choix parmi les personnes les plus vulnérables.

La plupart des femmes qui se prostituent ont un historique d’abus sexuels, de privation, de marginalisation et d’autres problèmes sous-jacents. Les études se rejoignent pour constater que 60% à 90% des personnes prostituées ont été victimes d’abus sexuels dans leur enfance ou dans leur adolescence. Plus des deux tiers des personnes prostituées souffrent de syndromes post-traumatiques à des niveaux équivalents à ceux des vétérans de guerre ou de survivants de la torture. Le fait que la personne qui se prostitue affirme le faire par son propre choix n’est pas déterminant, un libre choix étant invérifiable en raison des nombreuses pressions qui existent sur elles. De plus, lorsqu’on leur pose la question, 9 personnes sur 10 souhaitent quitter la prostitution si on leur en donne la possibilité.

Le besoin désespéré d’argent pour survivre est un facteur courant les poussant à se prostituer, bien que les faits nous indiquent que quasiment aucune d’entre elles ne sortent finalement de la pauvreté. En effet, les véritables profiteurs de cet argent sont les trafiquants, les proxénètes et autres criminels.

Plus de 40 millions de personnes se prostituent. L’âge moyen au moment de l'entrée dans la prostitution est de 13 ans.

Pornographie

Plus de 40% des personnes qui se prostituent sont recrutées et utilisées pour la pornographie. La violence des actes perpétrés dans le cadre de la pornographie est innommable et occasionne un cercle vicieux : il est prouvé que les adeptes de pornographie passent ensuite à l’acte avec les prostituées dont ils louent les services, les demandes se faisant ainsi toujours plus dégradantes, dangereuses et inhumaines. Sachant que les jeunes dès 10 ans sont exposés à l’industrie de la pornographie, l’association Perla lutte pour une prise de conscience et un changement des lois dans ce domaine.

Pornographie

Plus de 40% des personnes qui se prostituent sont recrutées et utilisées pour la pornographie. La violence des actes perpétrés dans le cadre de la pornographie est innommable et occasionne un cercle vicieux : il est prouvé que les adeptes de pornographie passent ensuite à l’acte avec les prostituées dont ils louent les services, les demandes se faisant ainsi toujours plus dégradantes, dangereuses et inhumaines. Sachant que les jeunes dès 10 ans sont exposés à l’industrie de la pornographie, l’association Perla lutte pour une prise de conscience et un changement des lois dans ce domaine.

Traite humaine: définition

L’expression «traite des êtres humains» désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation. L’exploitation comprend, au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude ou le prélèvement d’organes.

Protocole additionnel à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants

Traite humaine: définition

L’expression «traite des êtres humains» désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou d’autres formes de contrainte, par enlèvement, fraude, tromperie, abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre aux fins d’exploitation. L’exploitation comprend, au minimum, l’exploitation de la prostitution d’autrui ou d’autres formes d’exploitation sexuelle, le travail ou les services forcés, l’esclavage ou les pratiques analogues à l’esclavage, la servitude ou le prélèvement d’organes.

Protocole additionnel à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants

Prostitution ou traite humaine?

Le Parlement européen a adopté une résolution en 2014 qui constate que la prostitution viole la dignité humaine et les droits humains, et est un obstacle à l’égalité de genre «puisque les femmes représentent une part disproportionnée des victimes». Il est démontré qu’il y a une interconnexion entre la prostitution et la traite humaine: l’exploitation sexuelle est liée au fait que la prostitution apporte d’énormes flux d’argent et que les criminels profitent du laxisme dans l’exécution des lois et du soi-disant choix des personnes à se prostituer. De plus, selon cette même résolution, «on estime que 84% des victimes de la traite sont destinées à être contraintes à la prostitution». Finalement, le parlement reconnaît les résultats positifs de la pénalisation de l’achat des services de prostitution telle qu’elle se pratique en Suède, avec une diminution avérée du nombre de victimes de la traite dans ce système.

DIFFÉRENTES POLITIQUES

Les pays ne considèrent pas tous la prostitution de la même manière:

Certains Etats adoptent une politique réglementariste et préconisent l’encadrement de la prostitution par des lois fixant des cadres, par exemple en considérant la prostitution comme une activité professionnelle et en lui appliquant le droit du travail (Suisse, Allemagne, Pays-Bas…).

Certains ont une politique prohibitionniste et préconisent l’interdiction de la prostitution, pour des raisons de moralité et de dangerosité. Les personnes qui se prostituent, les proxénètes, voire les clients sont pénalement condamnables en cas d’exercice (les USA sauf le Nevada, L’Egypte, la Chine, l’Arabie Saoudite, etc.).

D’autres Etats adoptent une politique abolitionniste. Ils considèrent les personnes qui se prostituent comme des victimes du système prostitutionnel et les clients et les proxénètes sont pénalement condamnables. (notamment en Suède, en Norvège et en Islande). La Suède est le seul pays d’Europe où la traite des êtres humains et le taux de prostitution sont les plus faibles.

L’association Perla, basée sur son expérience sur le terrain, partage la façon de voir du Parlement européen et souhaite que tous les Etats mettent en place un système judiciaire et législatif permettant la lutte contre la traite humaine de façon efficace et sans compromis. L’association Perla considère que les victimes doivent être protégées non seulement durant la procédure mais encore bénéficier d’une aide à la réinsertion. Finalement, les personnes qui achètent leurs services doivent être poursuis pénalement, de même que tous les acteurs de la traite. En effet, se prostituer implique généralement d’accepter de faire des services sexuels indignes, dégradants et dangereux et cela ne doit pas rester impuni.

Dans ce site, nous parlons de traite humaine lorsqu’il y a exploitation d’autrui, l’accord de la victime n’étant pas déterminante. Nous utilisons le terme prostitution lorsque nous parlons de façon générale de cette activité ou dans les situations où la traite humaine n’a pas été officiellement démontrée.

Prostitution ou traite humaine ?

Le Parlement européen a adopté une résolution en 2014 qui constate que la prostitution viole la dignité humaine et les droits humains, et est un obstacle à l’égalité de genre «puisque les femmes représentent une part disproportionnée des victimes». Il est démontré qu’il y a une interconnexion entre la prostitution et la traite humaine: l’exploitation sexuelle est liée au fait que la prostitution apporte d’énormes flux d’argent et que les criminels profitent du laxisme dans l’exécution des lois et du soi-disant choix des personnes à se prostituer. De plus, selon cette même résolution, «on estime que 84% des victimes de la traite sont destinées à être contraintes à la prostitution». Finalement, le parlement reconnaît les résultats positifs de la pénalisation de l’achat des services de prostitution telle qu’elle se pratique en Suède, avec une diminution avérée du nombre de victimes de la traite dans ce système.

DIFFÉRENTES POLITIQUES

Les pays ne considèrent pas tous la prostitution de la même manière:

Certains Etats adoptent une politique réglementariste et préconisent l’encadrement de la prostitution par des lois fixant des cadres, par exemple en considérant la prostitution comme une activité professionnelle et en lui appliquant le droit du travail (Suisse, Allemagne, Pays-Bas…).

Certains ont une politique prohibitionniste et préconisent l’interdiction de la prostitution, pour des raisons de moralité et de dangerosité. Les personnes qui se prostituent, les proxénètes, voire les clients sont pénalement condamnables en cas d’exercice (les USA sauf le Nevada, L’Egypte, la Chine, l’Arabie Saoudite, etc.).

D’autres Etats adoptent une politique abolitionniste. Ils considèrent les personnes qui se prostituent comme des victimes du système prostitutionnel et les clients et les proxénètes sont pénalement condamnables. (notamment en Suède, en Norvège et en Islande). La Suède est le seul pays d’Europe où la traite des êtres humains et le taux de prostitution sont les plus faibles.

L’association Perla, basée sur son expérience sur le terrain, partage la façon de voir du Parlement européen et souhaite que tous les Etats mettent en place un système judiciaire et législatif permettant la lutte contre la traite humaine de façon efficace et sans compromis. L’association Perla considère que les victimes doivent être protégées non seulement durant la procédure mais encore bénéficier d’une aide à la réinsertion. Finalement, les personnes qui achètent leurs services doivent être poursuis pénalement, de même que tous les acteurs de la traite. En effet, se prostituer implique généralement d’accepter de faire des services sexuels indignes, dégradants et dangereux et cela ne doit pas rester impuni.

Dans ce site, nous parlons de traite humaine lorsqu’il y a exploitation d’autrui, l’accord de la victime n’étant pas déterminante. Nous utilisons le terme prostitution lorsque nous parlons de façon générale de cette activité ou dans les situations où la traite humaine n’a pas été officiellement démontrée.

Ania* vient de débuter son activité de prostituée. Incapable de manger ni de dormir, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et dans un état nerveux fragile. Une connaissance lui aurait conseillé de venir se prostituer pour payer les frais d’opération de sa maman, malade du cancer. Ania nous raconte qu’elle doit payer 700.- par semaine pour sa chambre, et qu’elle n’a gagné que 150.- car «les hommes lui demandent de faire des choses qui ne sont pas naturelles et elle s’y refuse». Elle nous appelle à l’aide. Combien d’autres, dans son cas, ont dû accepter de faire des services dégradants ou dangereux pour leur santé en raison des pressions financières ou de l’insistance des clients ou d’un proxénète?

*Prénom d’emprunt

Nos plans d'action

L’association Perla agit sur trois plans dans sa lutte contre la traite humaine: 

VISITES

Apporter la dignité, une aide et une possibilité de se réinsérer. Perla Home est indispensable pour aider les victimes à se réinsérer

PRÉVENTION

La sensibilisation et la prévention: informer, former, publier

COLLABORATION

Travailler en collaboration et en réseau avec les autorités et avec toute instance visant les mêmes buts

VISITES

Apporter la dignité, une aide et une possibilité de se réinsérer. Perla Home est indispensable pour aider les victimes à se réinsérer

PRÉVENTION

La sensibilisation et la prévention: informer, former, publier

COLLABORATION

Travailler en collaboration et en réseau avec les autorités et avec toute instance visant les mêmes buts

S'impliquer

Luttons ensemble contre la traite humaine. Nous proposons différentes manières de nous rejoindre dans cette bataille pour la liberté.

Site créé par elvy

Shopping Basket